W

LE TRAVAIL POUR L’ARGENT, LE DESIGN POUR L’AMOUR

Jana

Quel scénario vous convient : Faire un travail conceptuellement fort, que les clients n'apprécieront pas nécessairement et ne pas être payé, (ou du moins pas en conséquence) ou produire un travail médiocre, sans aucun contenu donc aucune critique et obtenir un gros chèque à la fin du mois? Est-il possible de combiner les deux scénarios ? A savoir, produire un travail de qualité pour des clients ouverts et être bien payé en retour?

Soyons réalistes : pour réaliser un travail digne de ce nom, nous avons besoin d'une certaine tranquillité d'esprit, ce qui est difficile à réaliser lorsqu’on lutte avec des difficultés financières et alimentaires - le prêt et les factures à payer, les courses à acheter… La liste s’allonge au fur et à mesure que les années passent. Une fois, un de mes professeurs à l'Université a dit : "Pour bien faire le travail " (et cela pourrait être n'importe quelle sorte de travail créatif comme l'écriture ou la peinture), on a besoin d'être un misérable fils de p…." Eh bien, ceci a certainement été le cas avec beaucoup de célèbres créatifs au cours des siècles, cependant, de mon expérience personnelle, être "un misérable fils de p…" ne mène pas nécessairement à la réalisation d’un travail correct. Cela produit certainement beaucoup de stress, de larmes et de doutes inutiles.

Et comme en tant que designers nous sommes souvent passionnés par notre travail, il est beaucoup plus difficile de fixer un prix. Les deux se mélangent rendant les choses confuses, car nous avons cette chance d’être payés pour faire quelque chose nous aimons. C'est presque comme être payé juste pour aimer quelqu'un … Après cela, il y a la question de client : beaucoup de nos clients finissent par être nos amis. En travaillant pour quelqu'un que vous appréciez humainement, cela semble naturel de supprimer la ligne de démarcation client/prestataire, ce qui est agréable dans un sens, mais qui rend complexe la dimension financière.

Est-il donc possible effectuer un travail qui a du sens, rester nous même et être payé pour cela ? Eh bien, une des raisons pour lesquelles que je suis devenue designer c’est parce que j’y croyais ! Il n'est pas facile de réussir dans la réalité, nous n'avons pas toujours le droit à l’essai pour voir si ça fonctionne, mais j'espère vraiment que nous allons trouver une solution et nous améliorer après chaque projet réalisé. À la fin, cela consiste à connaître nos limites - et notre valeur en tant que designer et être humain.

Posted by Jana